Like Mary, Bearers of Hope / Comme Marie, porteurs d’espoir

Like-Mary-Bearers-of-Hope / Comme Marie, porteurs d’espoir Like-Mary-Bearers-of-Hope / Comme Marie, porteurs d’espoir

This week's blog is Chapter 2- Communities for Mission, from Fr John Larsen's recently released Letter to the Society of Mary: Like Mary, Bearers of Hope.         Pour la version française - voir ci-dessous.

       Nazareth

From our first beginnings Nazareth has always been an important symbol for us as Marists. For Father Jean-Claude: "Our spirit, the spirit of the Society … I personally find it in all its fulness in the house at Nazareth" (F.S. 188, 12)

Nazareth speaks of a small village where people grew together in faith together with Mary, Joseph and their son. It was far from the centres of power, whether Jerusalem or Rome or elsewhere, even though it did suffer under the yoke of demands from these centres of power, especially in the form of oppressive taxes often resulting in landlessness and social displacement among the villagers, as we know from many of Jesus' parables and discourses.

Nazareth calls Marists to a deep interiority, to profound prayer. If our Society is to thrive into the future, our life of prayer and contemplation is the soil in which we grow.

Our Marist vocation bears abundant fruit when it is rooted in the Word and the Eucharist, in lives shaped by the Prayer of the Church, with an extended time each day in personal prayer (the 2017 Chapter recommends one hour), the reading and the study of the Scriptures and theology, with the daily rosary and with the regular sharing of the Word in community.

It is not a question of: "I will say my prayers and then I will do my work". This attitude can lead to a form of dualism. Prayer – contemplative, shared and liturgical – bears fruit in living with a sense of God's abiding and loving presence which harmonizes everything. Contemplative and liturgical prayer is the heart of our work and of our missionary zeal. Our more senior confreres often encourage us with their commitment to a life of serious prayer. However, the call to a profound and committed prayer life extends to all of us, from our youngest novice to our most senior confreres.

Nazareth is also a call to live simply, frugally, together in fraternity. Nazareth was a poor village where people lived off the land and by the work of their hands. In this age of the scandalously unjust distribution of wealth and the affluence of some, while many of our contemporaries are living in poverty or oppression, we are called to live simply and share all things.

The spirit of Nazareth calls Marists to live simply and among the poor, finding our home, our "Nazareth", in the midst of people whom we are called to serve. Our Marist vocation loses its authenticity whenever we live in affluence. Fr.

Colin: "Let them strenuously avoid in their buildings and living quarters, in their style of life, and in their dealings with others, all that suggests display, ostentation or a desire for attention". (#228)

Our era of ecologically unstainable greediness also demands that we live simply and sustainably. In our way of eating, living, travelling and communicating we are called to a simple life of faith in fraternity. Nazareth is a symbol for us of this way of life. Nazareth is also a symbol for us of our earthiness, our humility, our simplicity in our relations with all around us.

We Marists have always shunned the spotlight, finding ourselves drawn naturally to the ordinary lives of ordinary people among whom we immerse ourselves, hidden and unknown, as leaven in the dough.

As we try to depth our call to live simply in small, prayerful, Marist mission communities we find a part of our inspiration in the spirit of Nazareth.

                                                        _______________________________________

The full text of Fr John's Circular Letter can be found at these Links:

ENGLISH: https://heyzine.com/flip-book/3878cb4a13.html

FRENCH: https://heyzine.com/flip-book/a805211432.html

SPANISH: https://heyzine.com/flip-book/47c166c6e6.html

ITALIAN: https://heyzine.com/flip-book/5944fc7436.html


Des communautés pour la mission

Nazareth

Depuis nos débuts, Nazareth a toujours été un symbole important pour nous, Maristes. Pour le Père Jean-Claude Colin: " Notre esprit, l'esprit de la Société…Pour moi, je le trouve tout entier dans la maison de Nazareth" (E.S. 188, 12).

Nazareth nous parle d'un petit village où les gens grandissaient ensemble dans la foi avec Marie, Joseph et leur fils. Nazareth était loin des centres de pouvoir, que ce soit Jérusalem, Rome ou ailleurs, même si les gens souffraient sous le joug des exigences de ces centres de pouvoir, surtout sous la forme d'impôts oppressifs qui entraînaient souvent la spoliation des terres et le déplacement social des villageois, comme nous le savons d'après de nombreuses paraboles et discours de Jésus.

Nazareth appelle les Maristes à une profonde intériorité, à une profonde prière. Si notre Société doit prospérer dans l'avenir, notre vie de prière et de contemplation est le terreau dans lequel nous grandirons.

Notre vocation mariste porte des fruits abondants lorsqu'elle est enracinée dans la Parole et l'Eucharistie, dans des vies façonnées par la prière de l'Église, avec un temps prolongé chaque jour pour la prière personnelle (le Chapitre de 2017 recommande une heure), la lecture et l'étude des Écritures et de la théologie, avec le rosaire quotidien et avec le partage régulier de la Parole en communauté.

En essayant d'approfondir notre appel à vivre simplement dans de petites communautés missionnaires maristes, nous trouvons une partie de notre inspiration dans l'esprit de Nazareth.

Il ne s'agit pas de : "je vais dire mes prières et ensuite je ferai mon travail". Cette attitude peut conduire à une forme de dualisme. La prière - contemplative, partagée et liturgique - porte du fruit lorsque nous vivons avec le sens de cette présence permanente et aimante de Dieu qui harmonise tout. La prière contemplative et liturgique est au cœur de notre travail et de notre zèle missionnaire. Nos confrères plus âgés nous encouragent souvent par leur engagement dans une vie de prière sérieuse.

Cependant, l'appel à une vie de prière profonde et engagée s'étend à nous tous, de notre plus jeune novice à nos confrères les plus âgés.

Nazareth est aussi un appel à vivre de façon simple, frugale, ensemble en fraternité. Nazareth était un village pauvre où les gens vivaient de la terre et du travail de leurs mains. A l'heure de la répartition scandaleusement injuste des richesses et de l'opulence de certains, alors que beaucoup de nos contemporains vivent dans la pauvreté ou l'oppression, nous sommes appelés à vivre simplement et à partager toutes choses.

L'esprit de Nazareth appelle les Maristes à vivre simplement et parmi les pauvres, en trouvant notre maison, notre "Nazareth", au milieu des gens que nous sommes appelés à servir. Notre vocation mariste perd son authenticité lorsque nous vivons dans l'abondance. P. Colin : « fuyant soigneusement dans leurs constructions et leurs habitations, dans leur manière de vivre, dans toutes leurs relations avec les autres hommes, tout ce qui sentirait le faste, l'ostentation, l'appétit de considération humaine ». (#228)

Notre époque de cupidité écologiquement insoutenable exige également que nous vivions de façon simple et durable. Dans notre façon de manger, de vivre, de voyager et de communiquer, nous sommes appelés à une vie simple de foi en fraternité. Nazareth est pour nous le symbole de ce mode de vie.

Nazareth est aussi pour nous le symbole de notre terre, de notre humilité, de notre simplicité dans nos relations avec tout ce qui nous entoure. Nous, Maristes, avons toujours évité les réflecteurs, nous trouvant naturellement attirés par la vie ordinaire des gens ordinaires parmi lesquels nous nous immergeons, inconnus et cachés, comme le levain dans la pâte.

En essayant d'approfondir notre appel à vivre simplement dans de petites communautés missionnaires maristes, nous trouvons une partie de notre inspiration dans l'esprit de Nazareth.

                                                          _______________________________________________

  • Le texte intégral de la lettre circulaire du Père John peut être consulté sur ces liens :


ANGLAIS: https://heyzine.com/flip-book/3878cb4a13.html

FRANÇAIS: https://heyzine.com/flip-book/a805211432.html

ESPAGNOL: https://heyzine.com/flip-book/47c166c6e6.html

ITALIEN: https://heyzine.com/flip-book/5944fc7436.html

Supérieur général avec notre communauté théologale / Superior General with our Theologate Community
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

A Journey into the Heart of the Amazon / Un voyage...
A Climate-of-Fear / Un climat de peur
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
Monday, 17 June 2024