Giriteka - Regain your dignity

Giriteka---cover_edite_20220423-081732_1 Giriteka - Regain your dignity

Sr Christiana Nshimiyimana smsm - Rawandan Marist Missionary Sister - gives us this news from Ngozi, Burundi:  

GIRITEKA is a project set up to respond to the phenomenon of street children in the city of Ngozi which, in recent years, has experienced accelerated expansion with its corollary of new problems. One of the consequences of this reality is the sad situation of street children given their ever-increasing number.

The Missionary Sisters of the Society of Mary (Marists), called by the Bishop of Ngozi, sought ways to "recover" street children with a view to social reintegration. The reception Centre was set up in 2003.

Since the beginning, we have been in contact with a little more than a thousand children who have been accompanied for a greater or a lesser time.

Sr Christina at meal time in Giriteka Centre
  • BENEFICIARIES

The Giriteka Centre welcomes street children without distinction of origin or religion. Most of them are children between the ages of 5 and 20, orphans or in family breakdown, social cases that require special support. The choice has been made to take care of only boys and it has not yet been envisaged to welcome girls. However, some girls, often sisters of former street children, are supported at school.

After a first contact with the children on the road or at the market, they are invited to spend the days at the center which offers them the meal and a framework of fulfillment. This allows the facilitators and social workers to have a time of training and exchange with each child to know his story, to ensure a follow-up and to find ways of help. After weeks of attendance at the day's center and investigations, some children are reintegrated into their families while others are entrusted to foster families or integrated as interns at the center. The latter are mostly orphans or children for whom no family member has been found.

The center tries to follow all children, whether external or internal, in order to facilitate their reintegration. Psychological cases that require special follow-up are referred to a specialist or neuropsychological center.

Drumming Time for lads at Giriteka Centre
  • OBJECTIVES

The general objective of the Giriteka center is to support street children for reintegration into social life. To this end, the project aims to guarantee:

  • Ø Access to primary and secondary education
  • Ø Meeting the nutritional needs of the children in the center
  • Ø Moral and civic formation
  • Ø Youth literacy
  • Ø Vocational training for those with more difficulty in following general education
  • Ø Moral and economic support for the families of reintegrated children or foster families
  • Ø Psychological follow-up
  • Ø Health care for children
  • Ø The organization of recreational activities

All the activities offered to children are intended to help them flourish. They also aim to change society's view of street children. Considered thieves and undesirable people, they must regain their dignity and respect in the eyes of all.

Giriteka Centre Football Team
  • STRATEGIES

The Diocese of Ngozi, in conjunction with the Missionary Sisters of the Society of Mary, has proposed various means to achieve the reintegration of street children welcomed in Giriteka.

  • The day Centre receives newcomers and children in the care of host families from 8am to 4pm from Monday to Friday.
  • The boarding school permanently receives about thirty children for a stay of one or more years.
  • Carpentry, welding, hairdressing and bakery workshops have been created for the training of young people and to find a way to finance part of the Centre's activities.

Giriteka offers the means of fulfillment to children: housing, food, clothing, etc. However, the main strategy for the recovery of street children is formal or informal schooling and vocational training.

Fr Deogratias sm visiting the Giriteka Bakery with Sr Christiana smsm

The Center offers integrated care to all children welcomed. In all the activities offered, we seek to give children the desire and taste for work that they have not acquired before, on the street. So, at the GIRITEKA center, the activities are carried out, are carried out with the direct involvement of children and young people. Thus, they can be proud to "eat the fruits of their efforts". To ensure the continuity of all activities, there is a concrete combination of the efforts of the staff, under the direction of the Mores responsible for the center.

Children need someone who understands them and their problems, past and present. It was from the accompanying interviews that the real reasons for the phenomenon of street children were discovered. These are essentially related to:

. Parental separation, common-law unions and polygamy

. Prostitution of mothers

. The small size of the land and the land problems that lead to disagreement

. Poverty and gaps in child education

. Abandonment of orphans by close relatives

All this leaves sequelae in the memory of children and even can affect their physical health. The GIRITEKA centre takes care of a category of children who have had to suffer and who are suffering urgent and progressive assistance.

This project is intended to be a prophetic presence, according to the social doctrine of the Catholic Church, in parallel with the reality of what Burundian society is experiencing today.

Its purpose is therefore to:

To help children who are abandoned to themselves, to safeguard their dignity as human persons, walking with them as witnesses of human solidarity.

This is what GIRITEKA means: "Regain your dignity".

L-R: Frs Ben & Modeste, Srs Monique, Christiana & Gisele, Frs Albert and Kosema: Giriteka Centre: 19 March 2022.

 PRESENTATION CENTRE GIRITEKA

GIRITEKA est un projet mis en place pour répondre au phénomène des enfants de la rue dans la ville de Ngozi qui, depuis quelques années, connait une expansion accélérée avec son corollaire de problèmes nouveaux. L'une des conséquences de cette réalité est la triste situation des enfants de la rue vu leur nombre qui ne cesse de croitre.

Les Sœurs Missionnaires de la Société de Marie (Maristes), interpellées par l'évêque de Ngozi, ont cherché des moyens de « récupérer » les enfants de la rue en vue d'une réinsertion sociale. Le centre d'accueil a ainsi vu le jour en 2003.

Depuis les débuts, nous avons été en contact avec un peu plus d'un millier d'enfants qui ont été accompagnés pour un temps plus ou moins long.

  • LES BÉNÉFICIAIRES

Le centre Giriteka accueille les enfants de la rue sans distinction d'origine, de religion. Ce sont pour la plupart des enfants âgés entre 5 et 20 ans, orphelins ou en rupture familiale, des cas sociaux qui requièrent un soutien particulier. Le choix a été fait de ne prendre en charge que des garçons et il n'a pas encore été envisagé l'accueil des filles. Cependant, certaines filles, souvent des sœurs d'anciens enfants de la rue, sont soutenues au plan scolaire.

Après un premier contact avec les enfants sur la route ou au marché, ils sont invités à passer les journées au centre qui leur offre le repas et un cadre d'épanouissement. Ceci permet aux animateurs et assistants sociaux d'avoir un temps de formation et d'échange avec chaque enfant pour connaitre son histoire, d'assurer un suivi et trouver des moyens d'aides. Après des semaines de fréquentation du centre du jour et d'enquêtes, certains enfants sont réinsérés dans leurs familles tandis que d'autres sont confiés à des familles d'accueil ou intégrés comme internes au centre. Ces derniers sont pour la plupart des orphelins ou des enfants pour lesquels aucun membre de la famille n'a été trouvé.

Le centre essaie de suivre tous les enfants, qu'ils soient externes ou internes, afin de faciliter leur réinsertion. Les cas psychologiques qui demandent un suivi particulier sont référés à un spécialiste ou à un centre neuropsychologique.

  • LES OBJECTIFS

L'objectif général du centre Giriteka est d'accompagner les enfants de la rue pour une réinsertion dans la vie sociale. Pour cela, le projet se propose de garantir :

  • Ø L'accès à l'éducation primaire et secondaire
  • Ø La satisfaction des besoins alimentaires des enfants accueillis au centre
  • Ø La formation morale et civique
  • Ø L'alphabétisation des jeunes
  • Ø La formation professionnelle pour ceux ayant plus de difficulté à suivre l'enseignement général
  • Ø Le soutien moral et économique des familles des enfants réinsérés ou familles d'accueil
  • Ø Le suivi psychologique
  • Ø La prise en charge sanitaire des enfants
  • Ø L'organisation d'activités récréatives

Toutes les activités proposées aux enfants ont pour but de les aider à s'épanouir. Elles visent aussi à changer le regard de la société sur les enfants de la rue. Considérés comme des voleurs et personnes indésirables, ils doivent récupérer leur dignité et le respect aux yeux de tous.

  • LES STRATEGIES

Comme déjà mentionné, le diocèse de Ngozi, en lien avec les Sœurs Missionnaires de la Société de Marie, a proposé divers moyens pour parvenir à la réinsertion des enfants de la rue accueillis à Giriteka.

  • Le centre de jour reçoit les nouveaux arrivants et les enfants confiés à des familles d'accueil de 8heures à 16heures du lundi au vendredi.
  • L'internat reçoit en permanence une trentaine d'enfants pour un séjour d'une ou de plusieurs années.
  • Des ateliers de menuiserie, de soudure, de coiffure, une boulangerie ont été créés pour la formation des jeunes et trouver un moyen de financement d'une partie des activités du centre.

Giriteka offre les moyens d'épanouissement aux enfants : le logement, la nourriture, l'habillement, etc. Cependant, la principale stratégie de récupération des enfants de la rue est la scolarisation formelle ou informelle et la formation professionnelle.

-o-

Nous, les Sœurs missionnaires de la Société de Marie, nous avons répondu à l'appel du diocèse de Ngozi pour donner vie à ce projet en faveur des enfants de la rue.

Le Centre GIRITEKA accueille et prend en charge des enfants de la rue désireux de retrouver un sens dans leur vie. Son but est l'encadrement et la rééducation des enfants de la rue provenant de différentes régions du pays, principalement du Nord du Burundi.

Dans ce sens, le centre offre une prise en charge intégrale à tous les enfants accueillis. Dans toutes les activités proposées, nous cherchons à donner aux enfants l'envie et le goût du travail qu'ils n'ont pas acquis avant, dans la rue. Donc, au centre GIRITEKA, les activités sont effectuées, s'effectuent avec l'implication directe des enfants et des jeunes. Ainsi, ils peuvent être fiers de « manger les fruits de leurs efforts ». Pour assurer la continuité de toutes les activités, il y a une combinaison concrète des efforts du personnel, sous la direction des Sœurs responsables du centre.

Les enfants ont besoin de quelqu'un qui les comprend et comprend leur problèmes, passés et présents. C'est à partir des entretiens d'accompagnement qu'ont été découvertes les raisons réelles du phénomène des enfants de la rue. Celles-ci sont essentiellement liées à :

. La séparation des parents, les unions libres et la polygamie

. La prostitution des mamans

. L'exiguïté des terres et les problèmes fonciers qui engendrent la mésentente

. La pauvreté et les lacunes dans l'éducation des enfants

. L'abandon des orphelins par les parents proches

Tout cela laisse des séquelles dans la mémoire des enfants et même peut affecter leur santé physique. Le centre GIRITEKA s'occupe d'une catégorie d'enfants qui ont eu à souffrir et qui méritent une assistance urgente et progressive.

Ce projet se veut une présence prophétique, selon la doctrine sociale de l'Eglise catholique, en parallèle avec la réalité de ce que vit la société du Burundi aujourd'hui.

Son but est donc :

Aider les enfants qui sont abandonnés à eux-mêmes, à sauvegarder leur dignité en tant que personnes humaines, en cheminant avec eux comme témoins de solidarité humaine.

C'est ce que signifie GIRITEKA : « Retrouve ta dignité ».


×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Walking for Wilai - Stateless children
New Life starts in the Dark
 

Comments 1

Guest
Guest - Paul Frechette on Monday, 25 April 2022 14:21

Ben,
Most impressive , compassionate ministry, and great to see you in the photo!
Paul

Ben, Most impressive , compassionate ministry, and great to see you in the photo! Paul
Already Registered? Login Here
Guest
Friday, 20 May 2022