Epiphany-the search for Peace / Epiphanie-la recherche de la paix

Epiphany Epiphany-the search for Peace / Epiphanie-la recherche de la paix

The three Magi from the East brought gifts of gold, frankincense and myrrh to those gathered around the new-born child in Bethlehem, Mary and Joseph among them. (Matt. 2)

However, the beautiful story of the Epiphany suggests that these same travelers from the East bring other gifts, too, both to those in Bethlehem and also to us. These other gifts of the wise, then and now, are channels of peace and reconciliation within a very violent world. The Epiphany speaks to hearts in every age that long for peace and reconciliation in the midst of war, injustice and violence.

We are so familiar with the Christmas scene that the magi seem to fit in there very naturally. In reality, they were strangers in every way – they spoke different languages, they came from different countries and religious traditions, and they were searching in the darkness of the night to follow the light of the star. Yet even as total strangers they were welcome to come and give their gifts. We too will work for peace in our troubled world when we welcome into our lives those who are different from us. Like Mary and Joseph before us, we are called to offer a warm welcome to those who speak strange, incomprehensible languages, who believe different creeds from ours and who are searching for light in places where we have never been. We could think of the migrants crossing into our lands, of the people around us who have almost surrendered to the darkness, or of our neighbors who may be Muslim, Hindu, Jewish or Buddhist or who are searching for "the truth" in their own way. Mary and Joseph lead us, in our age of increasingly closed borders and narrowing perspectives, to welcome and embrace the strangers and the particular gifts they bring.

Ecclesia & Synagoga - Marist School Atlanta

Along their way the Magi encountered evil in the person of Herod, plotting violence to maintain his own position. The cries of the innocent children from the Holy Land bellow out for justice, then as now. The magi shun evil and its off-spring, which is violence. We too, along with the magi, encounter evil and violence in our broken world and need to name it for what it is, and reject it, loudly if necessary.

When the magi discover Jesus together with Mary and Joseph their hearts are filled with joy. The scene is simple and focuses on the poor, vulnerable child who is Emmanuel, "God-among-us". Bethlehem is far from the rich, comfortable palaces of those who have ordered the census which will audit their wealth. We, too, will surely encounter the same joy in the Christ-child when we are free from any undue concerns for our "worldly" comfort and financial security. The magi call us to find our joy in living simply among those who are poor, and those who are struggling, in today's world. Our worth is to be judged by how we respond to Christ among the prisoners, the sick, and the hungry. (Matt. 25).

The Magi followed the wisdom of the dream that called them to return to their own country "by a different way". The magi were changed by meeting Christ among the foreigners in Bethlehem, of rejecting Herod's false promises, and of finding Christ among the poor. They were inspired to seek "a different direction", both physically and spiritually. The story of the Epiphany challenges us to seek new directions to reach home safely, with Christ and with Mary and Joseph. We are encouraged, whether we are young or no longer young, not to be imprisoned by tired memories and old paths and always to be open to follow dreams that will truly lead us home, physically and spiritually, by new roads.

We live in a violent world, often entrenched within our own hearts. Among the gifts that the Magi bring are graces that enable us to work for a conversion of heart towards the Christ child, King of Peace. When we accept the gifts of the Magi into our hearts, 2024 will see us journeying towards our home with God "by a different way". Let's celebrate this Epiphany, 2024, by welcoming at least one of the gifts of the Magi into our own hearts by practical, faith-filled action in our actual circumstances of this New Year.

A blessed New Year!

John Larsen s.m.

Les trois mages venus d'orient ont apporté des cadeaux d'or, d'encens et de myrrhe à ceux qui étaient rassemblés autour du nouveau-né à Bethléem, tout spécialement Marie et Joseph. (Matt. 2)

Cependant, la belle histoire de l'Épiphanie suggère que ces mêmes voyageurs d'Orient apportent d'autres cadeaux également, à la fois à ceux de Bethléem et aussi à nous. Ces autres dons des mages, hier et aujourd'hui, sont des canaux de paix et de réconciliation dans un monde très violent. L'Épiphanie parle aux cœurs de tous les âges qui aspirent à la paix et à la réconciliation au milieu de la guerre, de l'injustice et de la violence.

Nous sommes si familiers avec la scène de Noël que les mages semblent s'y intégrer très naturellement. En réalité, ils étaient des étrangers dans tous les sens du mot – ils parlaient des langues différentes, ils venaient de pays et de traditions religieuses différentes, et ils cherchaient dans l'obscurité de la nuit à la lumière de l'étoile. Pourtant, même en tant que parfaits étrangers, ils étaient les bienvenus pour offrir leurs cadeaux. Nous aussi, nous travaillerons pour la

paix dans notre monde troublé lorsque nous accueillerons dans nos vies ceux qui sont différents de nous. Comme Marie et Joseph avant nous, nous sommes appelés à offrir un accueil chaleureux à ceux qui parlent des langues étrangères et incompréhensibles, qui ont des croyances différentes des nôtres et qui cherchent la lumière dans des endroits où nous n'avons jamais été. Nous pourrions penser aux migrants qui traversent nos terres, aux gens autour de nous qui ont presque sombré dans les ténèbres, ou à nos voisins qui peuvent être musulmans, hindous, juifs ou bouddhistes ou qui cherchent « la vérité » à leur manière. Marie et Joseph nous conduisent, à notre époque de frontières de plus en plus fermées et de perspectives de plus en plus étroites, à accueillir et à embrasser les étrangers et les dons particuliers qu'ils apportent.

Chemin faisant, les mages ont rencontré le mal en la personne d'Hérode, complotant la violence pour maintenir sa propre position. Les pleurs des enfants innocents de la Terre Sainte hurlent pour la justice, comme aujourd'hui encore. Les mages fuient le mal et ses conséquences qui ne sont que violence. Nous aussi, avec les mages, nous rencontrons le mal et la violence dans notre monde brisé et avons besoin de le nommer pour ce qu'il est, et de le rejeter, bruyamment si nécessaire.

Lorsque les mages découvrent Jésus avec Marie et Joseph, leurs cœurs sont remplis de joie. La scène est simple et se concentre sur l'enfant pauvre et vulnérable qui est Emmanuel, « Dieu parmi nous ». Bethléem est loin des palais riches et confortables de ceux qui ont ordonné le recensement qui comptabilisera leur richesse. Nous aussi, nous rencontrerons sûrement la même joie dans le Christ Enfant, lorsque nous serons libérés de toute préoccupation exagérée de notre confort matériel et de notre sécurité financière. Les mages nous appellent à trouver notre joie de vivre simplement parmi ceux qui sont pauvres, et ceux qui luttent, dans le monde d'aujourd'hui. Nous serons jugés sur la façon dont nous témoignons du Christ parmi les prisonniers, les malades et les affamés. (Matt. 25)

Les mages ont suivi la sagesse du rêve qui les a appelés à retourner dans leur propre pays « par un autre chemin ». Les mages ont été changés en rencontrant le Christ parmi les étrangers à Bethléem, en rejetant les fausses promesses d'Hérode et en trouvant le Christ parmi les pauvres. Ils ont été invités à chercher « par un autre chemin », à la fois physiquement et spirituellement. L'histoire de l'Épiphanie nous met au défi de chercher de nouvelles directions pour rentrer chez nous en toute sécurité, avec le Christ et avec Marie et Joseph. Nous sommes encouragés, que nous soyons jeunes ou moins jeunes, à ne pas nous laisser emprisonner par des souvenirs fatigués et de vieux chemins et à toujours être ouverts à suivre des rêves qui nous mèneront vraiment à la maison, physiquement et spirituellement, par de nouvelles routes.

Nous vivons dans un monde violent, qui souvent prend racine dans nos propres cœurs. Parmi les dons que les mages apportent, il y a des grâces qui nous permettent de travailler à la conversion de notre cœur envers le Christ Enfant, roi de la paix. Lorsque nous accepterons les dons des mages dans nos cœurs, 2024 nous verra voyager vers notre maison avec Dieu « par un chemin différent ». Célébrons cette Épiphanie 2024, en accueillant au moins un des dons des mages dans notre propre cœur par une action concrète et remplie de foi dans des circonstances réelles de cette nouvelle année.

Une bonne année !

John Larsen s.m.

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Engaging with a World on Fire / S'engager dans un ...
Nativity - Nativité
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
Monday, 15 April 2024