Meditation - physical & emotional impacts /L'impact physique et émotionnel.

Jesus-lotus-posture-2 Meditation - impacts / Méditation - impacts

MEDITATION: The physical and emotional impact.     

MEDITATION : L'impact physique et émotionnel -  Faites défiler vers le bas pour la version française

I. Definitions

Single pointed concentration.

Meditation is a discipline or practice of contemplation or awareness found in most of the world's major religions.

The purposes of meditation have been variously defined as increased awareness, greater ability to live in the moment, freedom from the ego, spiritual growth, or union with God or the universe. It is important to understand that although better health is a frequent side effect of meditation, it is not the goal or focus of meditation practice. The paradox of meditation as an approach to treatment of diseases and disorders is that it asks the patient to put aside immediate concerns with health or wellness.

…a state of "bare attention". It is a highly alert and skillful state of mind because it requires one to remain psychologically present and `with' whatever happens in and around one without adding to or subtracting from it in any way.

Meditation is an activity that calms the mind and keeps it focused on the present. In the meditative state, the mind is not cluttered with thoughts or memories of the past, nor is it concerned with future events.

I. Benefits

Any activity--including meditation--will create new pathways and strengthen certain areas of the brain

Meditation relies on the body's ability to switch to an alpha (resting) or theta (relaxing) brain-wave state, during which the brain's rhythm slows appreciably, and endorphins, the body's natural painkillers, are released.

a. Meditation physical benefits

Deep rest-as measured by decreased metabolic rate, lower heart rate, and reduced work load of the heart. 

Lowered levels of cortisol and lactate-two chemicals associated with stress.

Reduction of free radicals- unstable oxygen molecules that can cause tissue damage. They are now thought to be a major factor in aging and in many diseases.

Decreased high blood pressure.

Higher skin resistance. Low skin resistance is correlated with higher stress and anxiety levels.

Drop in cholesterol levels. High cholesterol is associated with cardiovascular disease.

Improved flow of air to the lungs resulting in easier breathing. This has been very helpful to asthma patients.

Younger biological age. On standard measures of aging, long-term meditation practitioners (more than five years) measured 12 years younger than their chronological age. Higher levels of DHEAS in the elderly; lower levels of DHEAS are associated with aging.

It can reduce pain and enhance the body's immune system, enabling it to better fight disease.

The meditators showed a marked decrease in the thickness of their artery walls, while the non-meditators actually showed an increase.

a group of people who had meditated for four months produced less of the stress hormone cortisol.

b. Meditation emotional / mental health benefits

Increased brain wave coherence. Harmony of brain wave activity in different parts of the brain is associated with greater creativity, improved reasoning, and higher IQ.

Decreased anxiety.

Decreased depression.

Decreased irritability and moodiness.

Improved learning ability and memory.

Increased self-actualization.

Increased feelings of vitality and rejuvenation.

Increased happiness.

Increased emotional stability.

c. Body/brain activity

III. Types of Meditation

Concentrating the mind

The goal of all forms of meditation is single-mindedness -- to let go of all distractions and focus on one object of attention or devotion. There are several techniques that meditators use to help them achieve this level of concentration. Most people will find that some techniques work better for them than others. Teachers of meditation advise beginners to use the approach that they find most congenial.

Breathing exercises

Breathing exercises are often recommended to beginners because breathing is a natural function that does not have to be consciously "learned." Meditation on the breath does not require changing one's breathing in any way, but only paying attention to it -- to the feel of the air as it enters or leaves the nostrils without following it into the lungs. This narrowness of focus helps to develop the meditator's ability to concentrate. When the person becomes aware that his or her attention has wandered, he or she simply returns to focusing on the breath again.

A variation of this approach is focusing on body sensations. This technique is sometimes called body scanning. The meditator simply focuses attention on the sensations in each part of his or her body in turn. Sometimes body scanning is combined with a breathing exercise; the meditator imagines breathing into and out of each part of the body as he or she attends to its sensations.

Mantras

A mantra is a name of God or other sacred phrase that the meditator repeats over and over in order to focus the mind. The repetition of a mantra is the basic technique of transcendental meditation, or TM. TM was introduced to the West in the 1960s by the Maharishi Mahesh Yogi and helped to make meditation acceptable to mainstream medical doctors.

There is some disagreement as to the importance of the mantra's content. Some persons think that any word or phrase is as effective as any other in focusing the mind. Others, however, maintain that the mantra must have some connection to the sacred in order to fully release the human mind from its own preoccupations. Examples of religious mantras include the Jesus prayer of Christian tradition, the holy Name of God in Judaism, or the Om mantra of Tibetan Buddhism.

Devotion

Devotional meditation has an interpersonal quality in that the meditator focuses on a being who represents the divine or some quality of holiness for him or her. This approach also allows the meditator to integrate feelings of love or gratitude with his or her mental focus.

Devotional meditation can take the form of chanting hymns that use the names of God, or visualizing the person or being that represents God to the meditator. Meditation in the Christian tradition sometimes includes visualizing Jesus or certain events in his life. Visualization is a useful approach to meditation for people who are sensitive to visual stimuli.

Visualization

A technique of devotional meditation that involves the formation of mental images or pictures, usually of God or a holy person. Visualization meditation has also been used in the treatment of cancer and AIDS and other disease processes. (In visualization therapy, the patient visualizes the inner workings of his or her body, with healthy cells fighting off the cancer or AIDS virus or rebalancing what is out of alignment with health. Another visualization technique asks the patient to imagine the affected parts of his or her body being surrounded by healing light or filled with energy. The patient can combine visualizations with breathing exercises by imagining that the breath is sending healing energy to the body.) Patients with any illness can use devotional visualization as a way of integrating religious beliefs with visualization therapy.

Moving meditation Meditation is a holistic practice that regards the body's positioning or activity as an important dimension of concentration. If the meditator is sitting, he or she is usually instructed to sit upright and wear loose or comfortable clothing in order to be alert as well as relaxed. Some forms of meditation, however, use body motion or postures as an intentional technique of concentration.

Walking meditation

In this form of meditation, the person slows down the pace of walking in order to focus on each movement of his or her legs or feet. Walking meditation is often done inside in a large room or without a particular destination, in order to keep the focus on the body movements themselves rather than on the goal of getting to a specific place or covering distance. Sometimes meditators repeat the words "lifting," "moving," and "placing" as they lift each foot, move the leg forward, and place the foot on the ground.

Hatha yoga

The asanas or postures that a person assumes in the course of yoga practice can be used as a form of meditation. Breathing exercises are also an important part of yoga instruction. In addition, the changes in the body's position affect the meditator's energy flow in different ways. Many people find that regular yoga practice makes them more aware of their body's processes, needs, and signals, and thus better able to recognize minor symptoms before they become major health problems.

Sufi walking

Sufi walking (or dancing) is a form of moving meditation that developed in medieval Islam. The person walks in a rhythmic fashion, usually chanting, in order to focus the mind on a specific quality of God. For example, a Sufi walker who wishes to focus on strength and courage would walk with forceful steps, arms swinging, and chant an Arabic phrase that means "O king of kings."

"If you're feeling better at the end, you are probably doing it right."

IV. Prayer as meditation.

a. Prayer is an invocation or act that seeks to activate a rapport with an object of worship through deliberate communication. In the narrow sense, the term refers to an act of supplication or intercession directed towards a deity or a deified ancestor. More generally, prayer can also have the purpose of thanksgiving or praise, and in comparative religion is closely associated with more abstract forms of meditation and with charms or spells.

b. Prayer can take a variety of forms: it can be part of a set liturgy or ritual, and it can be performed alone or in groups. Prayer may take the form of a hymn, incantation, formal creedal statement, or a spontaneous utterance in the praying person.

c. The act of prayer is attested in written sources as early as 5000 years ago.

d. Prayer may be done privately and individually, or it may be done corporately in the presence of fellow believers. Prayer can be incorporated into a daily "thought life", in which one is in constant communication with a god. Some people pray throughout all that is happening during the day and seek guidance as the day progresses. This is actually regarded as a requirement in several Christian denominations, although enforcement is not possible nor desirable.              Wikipedia

V. Discussion Questions.

a. How am I already practicing meditation in my daily life (positively or not so positively)?

b. How can I benefit physically by incorporating more meditation into my daily life?

c. How can I benefit spiritually by incorporating more meditation into my daily life?

d. How can I incorporate my prayer-life into my meditation?

The video of Duane Bowers - https://duanetbowers.com/ - presentation to the USA SM Province on MEDITATION on March 16, can be viewed using the following link: https://youtu.be/UctJ8rjbVls

The Dalai Lama and Lawrence Freeman OSB

Méditation : la faire au quotidien

I. Définitions

La concentration sur un point unique

La méditation est une discipline ou une pratique de contemplation et de prise de conscience que l'on trouve dans la plupart des grandes religions du monde.

Les buts de la méditation ont été définis de diverses manières : une prise de conscience accrue, une plus grande capacité à vivre dans le moment présent, une libération de l'ego, la croissance spirituelle, l'union avec Dieu ou avec l'Univers. Il est important de comprendre que même si une meilleure santé est souvent un effet complémentaire de la méditation, là n'est pas l'objectif ou le but de la pratique méditative. Le paradoxe de la méditation comme approche thérapeutique des maladies et des troubles est qu'elle exige du patient qu'il mette de côté ses soucis de santé ou de bien-être.

Un état de « pure attention ». C'est un état d'esprit d'une grande vigilance, faisant appel à de multiples compétences, car il requiert que l'on reste psychologiquement présent et « avec » quoi que ce soit qui se présente en soi et autour de soi, sans rien y soustraire ni ajouter.

La méditation est une activité qui calme l'esprit et le garde centré sur le présent. Dans l'état de méditation, l'esprit n'est pas encombré de pensées ou de souvenirs tournés vers le passé, et ne se préoccupe pas des événements à venir.

II. Ses bienfaits

Toutes les activités, y compris la méditation, créent de nouvelles voies neuronales dans le cerveau et en renforcent certaines aires.

La méditation repose sur la capacité du corps à passer en ondes cérébrales de type alpha (repos) ou theta (relaxation). Dans cet état le rythme cérébral se ralentit de manière significative et sont libérées des endorphines, les anti-douleurs naturels du corps.

A. Les bénéfices physiques de la méditation

-Un repos profond, attesté par une baisse du taux de métabolisme, un ralentissement du rythme cardiaque et une moindre charge de travail pour le cœur.

-Une baisse des taux de cortisol et de lactate, deux substances qui sont associées au stress.

-La réduction des radicaux libres, molécules oxygénées instables qui peuvent porter atteinte aux tissus. On les considère actuellement comme un facteur majeur du vieillissement, et sont présents dans de nombreuses maladies.

-La baisse de l'hypertension artérielle

-Une plus grande résistance de la peau. La faible résistance de la peau est corrélée avec de hauts niveaux de stress et d'anxiété.

-La chute des taux de cholestérol. Un taux de cholestérol élevé est associé avec le risque de maladies cardio-vasculaires.

-Une meilleure ventilation des poumons, donnant le sentiment d'une plus grande facilité à respirer. C'est un effet qui se révèle très favorable chez des patients souffrant d'asthme.

-Un rajeunissement de l'âge biologique. Selon les méthodes standard de mesure du vieillissement, les pratiquants de longue date de la méditation (plus de cinq ans) sont estimés douze ans plus jeunes que leur âge chronologique. Ils présentent des niveaux plus élevés de S-DHEA (1), la baisse du niveau de S-DHEAS étant corrélée avec le vieillissement.

-Elle peut réduire la douleur et renforcer le système immunitaire du corps, lui permettant de mieuxcombattre les maladies.

-Les méditants présentent une diminution marquée de l'épaisseur des parois artérielles, alors que les non-méditants présentent un épaississement [avec l'âge].

-Un groupe de personnes qui ont pratiqué la méditation pendant quatre mois ont moins produit de cortisol, l'hormone du stress.

(1) La déhydroépiandrostérone (DHA ou DHEA) ou prostérone, est un androgène qui est réputé pour ses effets anti-vieillissement (d'où son surnom médiatique d'hormone de jouvence). Son efficacité est encore contestée, de nombreuses études n'ayant pas atteint de conclusion nette (Wikipedia).

B. Les bénéfices de la méditation en termes de santé mentale et émotionnelle

-Une plus grande cohérences ondes cérébrales. L'harmonie de l'activité cérébrale dans les différentes régions du cerveauest associée à une plus grande créativité, un raisonnement amélioré et un QI plus élevé.

-Une baisse de l'anxiété

-Une diminution de la dépression

-Une baisse de l'irritabilité et de la mauvaise humeur

-Une plus grande capacité d'apprendre et de mémoriser

-Une plus grande actualisation du soi

-Des sentiments plus forts de vitalité et de rajeunissement

-Un sentiment plus fort de bonheur

-Une plus grande stabilité émotionnelle

C. Les interactions du corps et du cerveau

(Schémas)

Les deux circuits de l'anxiété

Le cerveau limbique

Le cortex cérébral

Le cortex visuel

Corpus callosum (corps calleux)

Hypothalamus

Hippocampe

Amygdale

Cervelet

A quoi ressemble la réponse à un traumatisme

ConcentrationHypervigilance

MémoireSommeil

ApprentissageSystème immunitaire

Pensée répétitiveDissociation

ColèreDétachement

NégativitéDépression

Une réponse sociale

Voix, muscles faciaux, mouvements des yeux

Cœur et poumons, oxygénation, circulation

Sous le diaphragme, digestion, excrétion, reproduction

III. Les types de méditation

La concentration de l'esprit

Le but de toutes les formes de méditation est d'unifier l'esprit – se détacher de toutes les distractions et se focaliser sur un unique objet d'attention ou de dévotion. Les méditants usent de plusieurs techniques qui les aident à atteindre ce niveau de concentration. La plupart des personnes découvrent que certaines méthodes leurs conviennent mieux que d'autres. Les enseignants de méditation avertissent les débutants d'utiliser l'approche qui leur est le mieux adaptée.

Exercices sur la respiration

Les exercices respiratoires sont souvent recommandés aux débutants parce que la respiration est une fonction naturelle, que l'on n'a pas besoin d'apprendre de manière consciente. La méditation sur le souffle n'exige aucun changement dans la manière de respirer de la personne, mais seulement de lui porter attention – à la sensation que procure l'air lorsqu'il entre et sort des narines, sans le suivre jusqu'au fond des poumons.Se fixer sur un objectif étroit aide le méditant à développer sa capacité de concentration. Quand la personne prend conscience que son attention a divagué, elle revient simplement à la concentration sur la respiration.

Une variante de cette approche consiste à se concentrer sur les sensations du corps. Cette technique est parfois appelée passage en revue du corps. Le méditant simplement concentre son attention, tour à tour, sur les sensations qu'il éprouve dans chaque partie de son corps. Parfois le passage du corps en revue est combiné avec un exercice de respiration, le méditant s'imaginant inspirer et expirer dans chaque partie de son corps.

Mantras

Un mantra est un nom de Dieu ou une autre phrase sacrée que le méditant répète indéfiniment pour centrer son esprit. La répétition d'un mantra est la technique de base de la Méditation transcendantale, ou MT. La MT a été introduite en Occident dans les années 1960 par le Yogi Maharashi Mahesh, et elle a concouru à rendre la méditation acceptable pour la plus grande partie du corps médical.

Il y a un certain désaccord sur l'importance du contenu du mantra. Certains pensent que tout mot, toute phrase est aussi efficace qu'une autre pour la concentration de l'esprit. D'autres au contraire soutiennent que le mantra doit avoir une certain rapport avec le sacré, pour libérer pleinement l'esprit humain de ses préoccupations particulières. Parmi les exemples de mantras, il y a la prière de Jésus dans la tradition chrétienne, le saint Nom de Dieu dans le judaïsme, le mantra Om dans le bouddhisme tibétain

Dévotion

La méditation dévotionnelle a une qualité interpersonnelle en ce que la méditation consiste à se concentrer sur un être qui représente le divin ou sur une certaine qualité de sainteté qui est importante pour le méditant. Cette approche permet aussi au méditant d'intégrer des sentiments d'amour ou de gratitude à sa concentration mentale.

La méditation dévotionnelle peut prendre la forme d'hymnes que l'on chante en utilisant les noms de Dieu, ou en visualisant une personne qui représente Dieu pour le méditant. Dans la tradition chrétienne la méditation inclut parfois la visualisation de Jésus ou de certains événements de sa vie. La visualisation est une approche utile pour les personnes qui sont surtout sensibles aux stimuli visuels.

Visualisation

C'est une technique de méditation dévotionnelle qui comporte la formation d'images ou de représentations mentales, généralement de Dieu ou d'une personnalité sainte. La méditation par visualisation a aussi été utilisée dans le traitement du cancer et du SIDA ou d'autres pathologies. Dans la thérapie par visualisation, le patient visualise le travail intérieur de son corps, où les cellules saines combattent le cancer ou le virus du SDA, ou rééquilibrent ce qui porte atteintee à la santé. Une autre technique de visualisation demande au patient d'imaginer les parties malades de son corps, en les plongeant dans une lumière guérissante ou en les remplissant d'énergie. Le patient peut combiner les visualisations avec des exercices respiratoires en imaginant que son souffle envoie une énergie de guérison dans son corps. Des patients atteints de n'importe quelle maladie peuvent utiliser la méditation dévotionnelle comme un moyen d'intégrer leurs croyances religieuses avec la thérapie par visualisation.

Méditation en mouvement

La méditation est une pratique holistique qui considère la position du corps ou son activité comme une dimension importante pour la concentration. Si le méditant est assis, on lui conseille ordinairement de se tenir droit et de porter des vêtements larges ou confortables, de manière qu'il reste vigilant tout en étant relaxé. Certaines formes de méditation, cependant, utilisent des mouvements ou des postures du corps comme techniques intentionnelles de concentration.

Méditer en marchant

Dans cette forme de méditation, la personne marche lentement de manière à se concentrer sur chaque mouvement de ses jambes et de ses pieds. La marche méditative se pratique souvent en intérieur, dans une grande salle ou sans une destination particulière, de manière que le corps reste concentré sur les mouvements eux-mêmes et non sur l'objectif de se rendre à un certain endroit ou de parcourir une certaine distance. Parfois les méditants répètent les mots : « lever », « bouger » « reposer » en levant un pied, en avançant la jambe puis en reposant le pied sur le sol.

Hatha yoga

Les asanas ou postures que prend une personne au cours de la pratique du yoga peuvent être utilisées comme une forme de méditation. Les exercices de respiration représentent aussi une part importante de l'enseignement du yoga. De plus, les changements dans la position du corps affectent de diverses manières le flux d'énergie de la méditation. Nombre de personnes trouvent que leur pratique régulière du yoga les rend plus conscientes du fonctionnement de leur corps, de sesbesoins, des signaux qu'il envoie, et elles sont ainsi plus aptes à reconaître des symptômes mineurs avant qu'ils ne deviennent des problèmes de santé majeurs.

La marche soufie

La marche ou la danse soufie est une forme de méditation en mouvement qui a été développée par l'islam médiéval. La personne marche sur un certain rythme, généralemnt en chantant, de manière à concentrer son esprit sur une qualité spécifique deDieu. Par exemple, un méditant soufi qui désire se focaliser sur la force et le courage peut avancer avec des pas pleins de force, en balançant les bras, et en psalmodiant une phrase arabe qui signifie "O roi des rois".

Si au final vous vous sentez mieux, c'est probablement que votre pratique est juste.

IV. La prière comme méditation

a. La prière est une invocation ou un acte qui cherche à entrer dans un rapport actif avec un être que l'on adore, dans un effort délibéré de communication. Au sens strict, la prière se réfère à un acte de supplication ou d'intercession directement adressé à une déité ou un ancêtre déifié. Plus généralement, la prière peut aussi avoir pour but de rendre grâces ou d'exprimer une louange, et dans l'étude comparative des religions, elle est étroitement associée à des formes plus abstraites de méditation, et avec les charmes ou les sorts.

b. La prière peut prendre une variété de formes. Elle peut faire partie d'une liturgie établie ou d'un rituel, elle peut se pratiquer seul ou en groupe. La prière peut prendre la forme d'un hymne, d'une incantation, d'une profession de foi formelle, ou d'une formulation spontanée par la personne qui prie.

c. L'acte de prier est attesté depuis au moins cinq mille ans.

d. La prière peut se faire en privé et de manière individuelle, ou de manière collective en présence d'autres croyants. La prière peut être incorporée à une réflexion sur la vie de chaque jour, dans laquelle chacun est en constante communication avec un dieu. Certaines personnes prient à partir de tout ce qui leur arrive au cours de la journée et demandent à être guidées au long de la journée. C'est effectivement une exigence que l'on trouve dans plusieurs confessions chrétiennes, même si sa réalisation effective n'est pas possible ni même désirable.

(Wikipedia)

V. Discussion et questions

a. Comment ai-je déjà pratiqué la méditation dans ma vie quotidienne (de manière plus ou moins positive) ?

b. Comment, en donnant une part plus importante à la méditation dans ma vie quotidienne, puis-je obtenir des bénéfices physiques ?

c. Comment, en donnant une part plus importante à la méditation dans ma vie quotidienne, puis-je obtenir des bénéfices spirituels ?

d. Comment intégrer ma vie de prière dans ma méditation ?

La présentation vidéo (en anglais) de Duane Bowers, faite à la Province [d'Australie] le 16 mars 2023, 
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Marists at International Conference on Cohesive So...
Poisson de Pâques-Laudato Si-Yaoundé / Easter Fish...
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
Monday, 15 April 2024