Ever old, ever New

20220312-101348Colin-Toglie-ed Lent-Prayer-JC Colin Speaks

Classic texts are ever old, and ever new. They speak to the truth of life. These words from our Founder, whose cause for canonization has taken another small step this last week, speak to us on our Lenten Journey, in the complexities of the world we live in.

182:11 'And what other subjects? You should meditate above all upon the passion of Jesus Christ. You will find such meditations less taxing, and the subject matter more tangible, striking, and compelling.

182:12 'Meditate also on the Imitation of the blessed Virgin. We bear her name, and it should not be to no purpose.

182:15 'Confessors, know where your duty lies. Take a young confrere, for instance, who neglects his meditation. If by the second or third confession he has not resumed the practice, I must find the courage to refuse him absolution, if I have any zeal, or love for him at all. If you are too easy, through your fault this young priest is going to become weaker and weaker. He will be lost, and you will have to answer for it.

182:19 'If someone has missed his meditation or particular examen, or if he has not gone to bed or got up on time, he should inform the superior and ask for a penance.…But woe to him who does not open his heart.

182:20 'Meditation! It is so important, Messieurs, that if I could not both make my meditation and say Mass, I would rather miss saying Mass than making my meditation. But I would let my superior know about it afterwards.21: What sort of a Mass is one that is not preceded by prayer?

182:24 'The young must guard themselves, for if they develop a habit of slackness early in life, it will be hard to break later on. The practice of virtue will become for them a painful burden.

182:25 'And so firstly each one should resolve never to miss meditation, particular examen, or spiritual reading, and secondly let us make provision for these all together.

182:29 He spoke at length and with great vigor of the practice of manifestation of conscience, point out its usefulness, its necessity, and the ease with which it can be done.

182:31 He urges us to go and ask the superior's pardon for minor external failings. 'The secret of avoiding any reproach,' he said smiling, 'is always to accuse yourself first.'

182:32 'So, you see, the choice of confessors is a very important matter'. 

182:33 'The young men should be very modest, they should put their view with humility. If they are stubborn now, who will be able to deal with them when they are seventy? They will be impossible.'

182:35 'Messieurs, without piety we shall achieve nothing and our houses will fail. Learning by itself, though necessary, is harmful to us. God will withhold his blessing, and even the world, never slow to realize when we are filled with a sense of our own importance and self-sufficiency, will despise us for it and draw away from us.'

182:37 'What is essential, what will leave us with the best dispositions, is to remain closely united to God, with a great mistrust of ourselves and a feeling of unlimited trust in him.

182:38 'But if we can say to ourselves "I am only a staff in God's hand," then we will have confidence, and with this faith may we not say: 'I can do all things in him who strengthens me' [Phil 4:13].

182:39 'Courage, my dear confreres, take courage! But true courage can be rooted only in God.

182:41 'We must therefore get used to maintaining our soul in calm, to accepting humiliation, or some remark, without being put out by it. 'Peace be with you' Christ said.…Instead of noising your feelings abroad, betake yourself for a few moments to the feet of Christ; tell him your problem, the cause of your sorrow. He will calm you, he will draw you into union with him, he will console you.

182:43 'My dear confreres, we need prayers to obtain a spirit of submission. The spirit of insubordination, the spirit which leads a man to pass judgement of everything, is the malady of our age. In the present day it is the scourge of all societies, both small and great. It holds sway in whole countries, where nobody will recognize authority, but everybody is anxious to wield it. It makes its way into families, where children are lacking in respect for their parents.…. Other failings in religious can be tolerated, but as for the spirit of insubordination, never.… These insubordinate characters must be cut off from the body... we cannot tolerate it in the Society – it is its death warrant.'

182:48 'Let us ever remain in the hearts of Jesus and Mary.'

Marist Novitiate Community 2022 - with distinguished Visitors

 182:60 Then Reverend Father spoke of how fortunate we were to bear the name of Mary, and of the zeal with which we should imitate her. 'She did not create a great stir during her earthly life,' he said, 'but how much good she did and still does for the Church! There is our model. Let us clothe ourselves in her spirit.

182:61 'How good it is for us, my dear confreres, sometimes to meet with opposition, with humiliation, and to see our self-will broken. What merit we gain! And what merit would there be in always doing as we pleased?

187 "The missionary who is not a man of prayer is not a good missionary. If he cannot pray, if he has not the time for it, he must have a desire to, a feeling of the need he has of it. This feeling leads him back to it …. as though reining him in to his center, to the heart and source of true zeal. Without that he is not a missionary".

188:7 "I must admit that it would be a very great consolation for me to see one part of the Society engaged in preaching, and going after sinners to convert them, while the other part constantly raised its hands to heaven to bring grace upon the missionaries. Not those who pursued the sinners, but those who pray would be the real missionaries. 

Fresco at JC Colin's tomb, La Neyliere, events in Mary's Life.

 Les textes classiques sont toujours anciens et toujours nouveaux. Ils parlent de la vérité de la vie. Ces mots de notre Fondateur, dont la cause de canonisation a fait un autre petit pas la semaine dernière, nous parlent de notre cheminement de Carême, dans les complexités du monde dans lequel nous vivons.

Texte original des "Entretiens spirituels", cahiers Mayet, extraits par Jean Coste

§182

[11] Quel autre sujet encore ? Méditez, vous surtout qui êtes jeunes, et tous, méditez sur la passion de Jésus-Christ. Cette méditation vous coûtera moins d'efforts ; l'ob­jet en est sensible ; elle frappe, elle saisit. Il en est qui méditent toute l'année sur la passion de Jésus-Christ et avec grand fruit.

[12] Méditez aussi sur l'Imitation de la sainte Vierge ; nous portons son nom ; ce ne doit pas être en vain.

[15] (...) Confesseurs, connaissez vos devoirs : voilà un jeune confrère qui laisse sa méditation. Si à la seconde ou troisiè­me confession il ne l'a pas reprise, je saurai lui refuser l'absolution si je l'aime, si j'ai du zèle. Mais si vous n'avez que de la mollesse, par votre faute ce jeune prêtre ira s'affaiblissant, il se perdra. Vous répondrez de sa perte. (...).

[19] Si quelqu'un a manqué à sa méditation, à l'examen particulier, s'il ne s'est pas couché ou levé à l'heure, qu'il avertisse le supérieur et lui demande pénitence (...) Mais malheur à celui qui n'ouvre pas son cœur !

[20] La méditation ! Ah ! Messieurs, c'est une chose si importante que, si je ne pouvais pas faire ma méditation et dire la messe, j'aimerais mieux laisser la messe que la méditation, en avertissant ensuite le supérieur.

[21] Qu'est-ce qu'une messe non précédée de l'oraison ?

[24] (...) Les jeunes doivent bien se prémunir contre eux-mêmes, par la raison que s'ils prennent de bonne heure une habitude de lâcheté il leur sera difficile de s'en relever. La vertu leur deviendra pénible ; ce sera pour eux un fardeau. Ils se livreront tout entiers à l'extérieur.

[25] Donc, pour cela : 1. que chacun prenne une forte détermination de ne jamais manquer la méditation, l'examen particulier, la lecture spirituelle ; 2. prenons tous ensemble des mesures à ce sujet.

[29] Il parla avec la plus grande force et très longue­ment de l'ouverture de cœur, en montrant l'utilité, la nécessité, la facilité de sa pratique. (…)

[31] (...) Il exhorta à aller s'excuser aux supérieurs des petits manquements extérieurs dont on s'est rendu coupable. Le secret, dit-il en souriant, pour ne jamais recevoir de reproches, c'est de venir vous accuser les premiers.

[32] (...) Vous voyez donc que le choix des confesseurs est une chose très importante. (...).

[33] Que les jeunes soient bien modestes ; qu'ils proposent leur sentiment avec humilité ; mais s'ils sont tenaces, qui pourra leur tenir tête quand ils auront soixante-dix ans ? Ils seront intraitables.

[35] Messieurs, sans la piété nous ne ferons rien du tout et nos maisons tomberont. La science qui est nécessaire, si elle est seule, nuira. Dieu ne bénira pas ; et le monde qui s'apercevra bientôt lui-même qu'on compte sur soi, qu'on se sent1 nous méprisera et se retirera de nous.

[37] Le point essentiel, ce qui nous mettra dans les dispositions les plus utiles, c'est de nous tenir bien unis à Dieu, dans une grande défiance de nous-mêmes et dans un sentiment de confiance en Dieu sans bornes.

[38] (...) Mais si nous nous disons : Je ne suis que le bâton de Dieu, alors nous aurons confiance, et avec cette confiance ne pouvons-nous pas dire Omnia possum in eo qui me confortat ?2. [Ph 4, 13].

[39] Du courage, bien chers confrères, du courage ! Mais le courage, pour qu'il soit véritable, il faut qu'il ne prenne sa racine que dans Dieu.

[41] (...) Il faut cependant que nous nous accoutumions à tenir notre âme dans le calme, à recevoir une humiliation, une observation sans nous déconcerter. Pax vobis1 disait Jésus-Christ (...). Au lieu de vous répandre au dehors, allez donc quelques instants aux pieds de Jésus-Christ, dites-lui votre peine, la cause de votre chagrin ; il vous calmera, il vous unira à lui, il vous consolera.

[43] Bien chers confrères, nous avons besoin de prières pour obtenir l'esprit de soumission... L'esprit d'insubordination, cet esprit qui porte à juger de tout, est le mal de l'époque ; c'est aujourd'hui le fléau de toutes les sociétés, grandes et petites. Il règne dans les états où personne ne veut reconnaître d[e] hiérarchie, où tout le monde veut commander ; il pénètre dans la famille, où les enfants manquent de respect pour les parents (...). On pourra souffrir des religieux qui auront d'autres manquements, mais l'esprit d'insubordination : jamais. (...) C'est un membre qu'il faut couper pour sauver le corps (...). On ne peut tolérer, sous peine de mort, dans une société, la désobéissance. (…)

[48] (…) Soyons sans cesse dans les cœurs de Jésus et de Marie.

[60] Puis le révérend père parla du bonheur que nous avions de porter le nom de Marie, et du zèle que nous devons avoir pour l'imiter. Elle n'a pas fait grand bruit pendant sa vie mortelle, dit-il, mais que de bien elle a fait et elle fait dans l'Église. Voilà notre modèle. Revêtons-nous de son esprit.

[61] Ah ! chers confrères qu'il est avantageux quelquefois de trouver l'occasion d'une contradiction, d'une humiliation, de voir sa volonté brisée. Quels mérites n'acquiert-on pas ? Et quels mérites y aurait-il à faire toujours ce qui nous plaît... (…)

§187

Il n'est pas bon missionnaire, le missionnaire qui n'est pas homme de prière. S'il ne peut pas prier, s'il n'en a pas le temps, il faut qu'il en ait le désir, qu'il ait le sentiment du besoin qu'il en a ... Ce sentiment le ramène ... c'est comme des rênes qui le retirent à son centre, au centre du vrai zèle ; autrement il n'est pas missionnaire.

§188

[7] Et j'avoue que ce serait une consolation bien grande pour moi, si je sentais une partie de la Société occupée à prêcher, à courir après les pécheurs pour les convertir, tandis que l'autre aurait continuellement les bras levés vers le ciel pour attirer sur les missionnaires les grâces du ciel. Et ce ne seront pas ceux qui courront, qui seront le plus missionnaires ; mais ce seront ceux qui prieront. (...)


1 Suppléer ici un adjectif, par exemple « important ».

2 « Je puis tout en celui qui me fortifie » (Ph 4, 13).

1 « La paix soit avec vous » (Jn 20, 21).

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Francis' Prayer - Ukraine-Russia-World
Hoping against hope
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
Friday, 20 May 2022