Consolation - Bambili, Africa / Afrique

1-Cover Consolation - Bambili, Africa / Afrique

OUR LADY OF CONSOLATION CENTER – BAMBILI, CAMEROON, AFRICA

CENTRE NOTRE DAME DE LA CONSOLATION - BAMBILI, CAMEROUN, AFRIQUE -   Voir ci-dessous


Our Lady of Consolation Center (OLCC) for Children and Persons Living with Special Needs Bambili is a daycare center supported by the Marist Fathers of the Society of Mary. It has been serving the community for 17 years. Located in Bambili, Tubah subdivision some 14km from Bamenda town. It cares for 30 children, 17 of them are girls while 13 are boys with a dedicated staff of 4 including a physiotherapist, social worker, driver, and a steward. With these, the objectives are to gather children living with disabilities and make them feel like others, to interact with their families and the civil authorities for their social insertion, and to give maximum skills for their autonomy.

Author & Director - Anastasia Chewfung
The activities carried out are as follows: the center runs from Tuesday to Friday with a day-structured program put in place. They start with morning devotion, then followed by breakfast, after their various workshops where they are being drilled in games, sports, leisure, physiotherapy, and vocational training. In the vocational training, they use local materials like bamboo to produce chairs, beds, pestles, and also produce brooms. They use Beads in making bags, table mats, bangles, caps, chains, etc., and lastly marking and knitting in producing traditional dresses and back races. In addition to the activities, they have a monthly evaluation meeting of children, once every 3 months there is a home visit where teachers visit the homes and discuss with parents and do counseling, and once every month the center invites parents to the center for a meeting in the center that concerns the child's work, once every 3 months parent school meeting is being organized where experts in the domain of intellectual disability alongside the teachers to educate the parents on topics concerning intellectual disabilities e.g., cerebral palsy, epilepsy and how to work with their children. The center administers first aid treatment to the children before going to the hospital if an accident occurs. 
Arts and Crafts

OLCC also obtains a disability card for these children from the government which helps them to benefit from state services e.g., they will pay 50% of their hospital bills. The center has a Parent Teacher Association (P.T.A.) meeting, where parents and teachers sit and discuss the affairs of the center. The center organizes workshops, seminars, and in-service training and also attends workshops, seminars, and training from other partners. Lastly, the center every year is visited by the Ministry of Social Affairs family from the Regional, Divisional, and Sub-divisional levels to check that the center is moving well and is aligned with what the Government has put in place concerning the social private institution. As far as home visit is concerned, 30 homes were visited. The parents are happy for the promoters of the center. Most of their children have changed, the way they behave in their homes is different compared to what they were. Firstly, they can pray together, greet their parents, do some house chores, and be able to carry out their tasks from the center to the house. In all the 30 homes visited, the parents are all encouraged and appreciate the improvement of their children in various domains like physiotherapy, nutritional value (balanced diet), games, sport, leisure, making bamboo chairs, beads, marking, etc. Also, the educators are happy to work in the center saying that working in the center is like a vocation meaning they are called by God to do this work and they all love working with these children.

Tailoring and embroidery

It is a wonderful experience working with these children to impact their skills and Talent to the children. More still, taking into consideration the reactions of people in Bambili community, they react in strange ways the first time seeing these children, thinking that they are witches and wizards and they are not supposed to mix and sit with this type of people in the society. Some people are even afraid to touch and greet them with their hands. Looking at families in Bambili community, having children with a disability usually results in "psychological stress", in most cases they reject these children and make them not feel and have a sense of belonging. Some families don't accept these children thus leading to family depression and anger. Some families think that these children with their nature of disability have brought shame and embarrassment to the family. Furthermore, OLCC has had a series of celebrations and events that go a long way to help them in social integration in the community and also create awareness about the center. First of the events is the opening mass for the center at the beginning and closing of the academic year where parents, and well wishes gather to celebrate this day with the children. Secondly, we have a Christmas celebration where the parents and the community are invited for a party for them where gifts and entertainment are being offered for the children. To continue, the International Day of People Living with Disabilities every 3rd of December is being celebrated where OLCC joins with the other associations of persons living with disability in celebrating the day and lastly celebrating the Day of the African Child every 16th of June which was celebrated last year in the OLCC with other children in the community with OLCC as the host. From the creation of OLCC to the present day, the center has graduated 6 children who are independently working on their own in their various workshops. All these celebrations and events make the children happy and make them feel a sense of belonging.

Consolation and Mercy

 To conclude, working in Our Lady of Consolation Center for the past 17 years has increased my faith in God as I see this work more of a vocation than a paying job and it has helped me see the beauty of life. Socially it has helped me to meet and relate with people of different organizations and institutions in different places, thereby relaying the skills and knowledge to the children from these places. It has helped me as a Christian to express my love for Christ in doing charitable works towards the children by visiting them at home and by creating awareness in the community through sensitization. Our Lady of Consolation Center is a place to visit despite some challenges the center is facing. The center has impacted the lives of children and persons living with disability in Bambili, like their families, and the community at large, and has also created an awareness of the way the parents and Bambili community look at children and persons living with disability. Thanks to the Marist Fathers of the Society of Mary for their acts of love and charity.

AUTHOR - Chwefung Anastasia – Director of the Centre. 

New Steps

CENTRE NOTRE DAME DE LA CONSOLATION - BAMBILI, CAMEROUN, AFRIQUE

Le Centre Notre-Dame de la Consolation (CNDC) est un centre de jour pour des enfants et des personnes ayant des besoins spéciaux, qui est soutenu par les Pères Maristes de la Société de Marie. Il est au service de la communauté depuis 17 ans. Situé à Bambili, dans la subdivision de Tubah, à 14 km de la ville de Bamenda. Il accueille 30 enfants, 17 filles et 13 garçons, avec une équipe qualifiée de quatre personnes, un physiothérapeute, un travailleur social, un chauffeur et un intendant. L'objectif est de rassembler des enfants handicapés pour faire en sorte qu'ils se sentent semblables aux autres, d'interagir avec leurs familles et les autorités civiles pour leur insertion sociale, et de leur donner un maximum de compétences pour qu'ils soient autonomes.

Les activités menées sont ainsi organisées : le centre fonctionne du mardi au vendredi, avec un programme structuré. La journée commence par un temps spirituel le matin, suivi du petit-déjeuner, puis de divers ateliers consacrés aux jeux, aux sports, aux loisirs, à la kinésithérapie et à la formation professionnelle. Dans ce cadre, ils tirent parti de matériaux locaux comme le bambou pour fabriquer des chaises, des lits, des pilons et des balais. Ils utilisent des perles pour fabriquer des sacs, des napperons, des bracelets, des casquettes, des chaînes, etc., et enfin les inscriptions et broderies des tenues traditionnelles [...]. En plus des activités, il y a une réunion mensuelle d'évaluation des enfants, tous les trois mois, une visite à domicile où les enseignants vont voir les parents chez eux et font du conseil. Une fois par mois le centre invite les parents pour une concertation sur place autour du travail de l'enfant, et tous les trois mois, une réunion de parents est organisée à l'école avec des experts dans le domaine du handicap intellectuel, qui accompagnent les enseignants pour éduquer les parents sur des sujets concernant les handicaps intellectuels, par exemple, l'infirmité motrice cérébrale (IMC), l'épilepsie, et sur la façon de travailler avec leurs enfants. Le centre administre les premiers soins aux enfants avant de les évacuer vers l'hôpital en cas d'accident. Le CNDC se charge aussi d'obtenir pour ces enfants une carte d'invalidité auprès du gouvernement, ce qui leur permet de bénéficier des services de l'État, par exemple en ne payant que 50% de leurs factures d'hôpital.

Le centre a créé une association parents-enseignants (A.P.E.), où parents et enseignants se réunissent pour discuter des affaires du centre. Le centre organise des ateliers, des séminaires et des formations en cours d'emploi, et participe également à des ateliers, des séminaires et des formations organisés par d'autres partenaires. Enfin, le centre reçoit une visite annuelle du ministère des affaires sociales et de la famille, aux niveaux régional, divisionnaire et sub-divisionnaire, afin de vérifier que le centre fonctionne bien et qu'il est en conformité avec les dispositions gouvernementales concernant les institutions sociales privées. Pour ce qui est des visites à domicile, 30 foyers ont été visités. Les parents sont globalement satisfaits des responsables du centre. La plupart des enfants ont changé, leur comportement à la maison est différente de ce qu'il était.

Tout d'abord, ils ont appris à prier ensemble, saluer leurs parents, faire quelques tâches ménagères et assurer à la maison les tâches qu'ils effectuent au centre. Dans les 30 foyers visités, les parents sont réconfortés et peuvent apprécier les progrès de leurs enfants dans des domaines comme la physiothérapie, la nutrition (alimentation équilibrée), les jeux, le sport, les loisirs, la fabrication de chaises en bambou, de perles, la décoration, etc. De même, les éducateurs sont heureux de travailler dans le centre. Ils disent que c'est comme une vocation, c'est-à-dire qu'ils sont appelés par Dieu à faire ce travail et qu'ils aiment travailler avec ces enfants. C'est une expérience merveilleuse de travailler avec ces enfants, de mettre en valeur leurs compétences et leurs talents. Il faut en plus prendre en considération les réactions des habitants de la communauté de Bambili. Ils ont des réactions étranges, lorsqu'ils voient ces enfants pour la première fois, pensant qu'il s'agit de sorciers et de magiciens, avec qui l'on n'est pas censé se mélanger et se retrouver en société. Certaines personnes ont même peur de les toucher et de les saluer de la main. Si l'on considère les familles de la communauté de Bambili, le fait d'avoir des enfants handicapés entraîne généralement un "stress psychologique". Dans la plupart des cas, les familles rejettent ces enfants et font en sorte qu'ils n'aient pas le sentiment d'appartenir à la société.

Les familles qui n'acceptent pas ces enfants sont souvent conduites à la dépression et à la colère. Certaines familles pensent que ces enfants, en raison de leur handicap, leur font honte et les mettent dans l'embarras. Le CNDC a organisé pour cela une série de célébrations et d'événements qui contribuent grandement à l'intégration sociale des enfants dans la communauté et à la sensibilisation à l'existence du centre. Le premier de ces événements est la messe d'ouverture du centre au début et à la fin de l'année scolaire, au cours de laquelle les parents et les personnes intéressées se rassemblent pour célébrer cette journée avec les enfants. Ensuite, nous avons une célébration de Noël où les parents et la communauté sont invités à une fête en l'honneur des enfants, où des cadeaux et des divertissements leur sont offerts. Ensuite, la Journée internationale des personnes vivant avec un handicap est célébrée tous les 3 décembre et le CNDC se joint aux autres associations de personnes vivant avec un handicap pour marquer cette journée. Enfin, la Journée de l'enfant africain est célébrée tous les 16 juin et l'année dernière, le CNDC l'a célébrée avec d'autres enfants de la communauté tout en étant l'hôte de l'événement. Depuis sa création, le CNDC a mené six enfants jusqu'à un diplôme, et ils travaillent de manière autonome dans leurs différents ateliers. Toutes ces célébrations et tous ces événements font le bonheur des enfants, et ils leur donnent un sentiment d'appartenance.

En conclusion, travailler au centre Notre-Dame de la Consolation depuis 17 ans a renforcé ma foi en Dieu, car je considère ce travail plus comme une vocation que comme un travail rémunéré, et cela m'a aidée à voir la beauté de la vie. Sur le plan social, cela m'a permis de rencontrer et d'établir des relations avec des personnes appartenant à différentes organisations et institutions de différentes localités, transmettant ainsi les compétences et les connaissances aux enfants de ces endroits. En tant que chrétienne, cela m'a aidée à exprimer mon amour pour le Christ à travers l'œuvre caritative en faveur des enfants, en leur rendant visite à domicile et en sensibilisant la communauté. Le centre Notre-Dame de la Consolation est un lieu à visiter malgré les difficultés auxquelles il est confronté. Il a eu un impact sur la vie des enfants et des personnes vivant avec un handicap à Bambili, ainsi que sur leurs familles et la communauté dans son ensemble. Il a également permis de sensibiliser les parents et la communauté de Bambili au regard qu'ils portent sur les enfants et les personnes vivant avec un handicap. Merci aux Pères Maristes de la Société de Marie pour leurs actes d'amour et de charité.

Chwefung Anastasia - Auteur et réalisateur

De nouvelles étapes
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Tutu - Fiji - Seedlings for Life / Tutu - Fiji - P...
Easter - Eucharistic People / Pâques - Peuple e...
 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
Monday, 27 May 2024